X
06 20 51 69 20 contact@actifreso.fr

Dernières actualités

Réseauter en 2022 : une année audacieuse et collaborative

Et si 2022 était l’année de la prise de risque ? Crises en tous genres, rappels à l’ordre, gestes barrière, « fake news »… le networking en ligne en 2021 s’est largement développé. Il a aussi démultiplié les peurs et conforté certains dans leurs croyances relationnelles attentistes et sécuritaires. A contre-courant, nous vous avons souhaité une année 2022 audacieuse et collaborative car nous pensons que seules nos actions constructives, individuelles et collectives, incarnent un avenir économique responsable et durable.

Une année audacieuse

Prendre le temps de prendre du recul…. de dénouer et trier cet amas d’injonctions au repli, à la prudence, à l’attentisme qui finit par modifier notre rapport à l’autre. Soyons vigilants pour maintenir une dose suffisante de lien social nécessaire à notre épanouissement mental et professionnel. Certains d’entre nous préfèrent demeurer dans leur zone de confort. Il s’agit de ce cercle restreint d’amis et de contacts professionnels que nous connaissons bien et qui nous rassure via son effet miroir affinitaire. Le contexte socio-économique favorise ce comportement. Les liens sont solides, les avis sont généralement partagés et les confrontations mineures… Nous cultivons l’entre-soi comme certains réseaux qui oublient parfois de renouveler une partie de leurs adhérents pour pérenniser leur existence. Prudence, la « consanguinité » nous éloigne de la nouveauté et des opportunités d’apprendre ou de (se faire) surprendre dans d’autres sphères relationnelles.

Le réseauteur audacieux

Le réseauteur audacieux est curieux et actif, à son rythme. Voici une activité tout à fait compatible avec les restrictions de rassemblement. Nos nouvelles rencontres en face à face deviennent plus qualitatives. En petits groupes voire en binômes et moins fréquentes, nous les préparons en amont avec l’objectif majeur d’enrichir notre communauté. Ces nouvelles connaissances s’approfondissent et se cultivent en ligne ou sur le terrain car les deux canaux sont indissociables pour tisser un lien de confiance durable. Prendre l’initiative de faire la connaissance de professionnels régulièrement est l’une des actions clés d’un networking efficace. Une fois cette routine installée, quel plaisir de prendre du temps pour les autres et par capillarité pour soi – je donne, je reçois, je demande…

Oser entreprendre

Cette année échue fut aussi celle des bilans et du soutien. Durant ces temps incertains, l’agilité s’impose et pour cela nous avons besoin des autres pour faire un point, identifier nos nouvelles orientations économiques, oser entreprendre. Une envie de changement, un projet innovant… Ce qui s’entreprend en période incertaine génère généralement plus de réflexion en amont qui s’appuie sur des échanges avec notre entourage et les contacts de nos contacts. Ainsi, nous mesurons et limitons les risques. L’audace, c’est d’oser en connaissance de cause, en s’appuyant sur des éléments factuels avérés. En recoupant les informations et en vérifiant les sources, nous évitons les conseils qui reposent sur une opinion ou une généralisation à la suite d’une ou deux expériences similaires. Usons de notre esprit critique très français avec l’esprit d’entreprendre à l’américaine – j’assume pleinement ce cliché 😉

Enfin, les indicateurs économiques demeurent optimistes, profitons-en dès maintenant avant que la tendance ne s’inverse (1).  « Was heute nicht geschieht, ist morgen nicht getan, / Und keinen Tag soll man verpassen, / Das Mögliche soll der Entschluß / Beherzt sogleich beim Schopfe fassen. » ou dans sa version française : Ce qui n’arrive pas aujourd’hui ne sera pas fait demain / Et pas un jour ne doit être manqué /La décision courageuse, c’est d’entreprendre immédiatement ce qui est possible. » Extrait du prologue de la pièce « Faust » de Johann Wolfgang von Goethe.

Une année collaborative

Souvenons-nous que la finalité du réseautage réside dans l’entraide plutôt que de rencontrer de nouvelles personnes et les collectionner en pensant qu’elles pourront peut-être un jour nous être utiles. Si nous détectons un membre de notre réseau qui s’éloigne de la scène relationnelle virtuelle ou physique, prenons l’initiative de le contacter pour prendre des nouvelles et le persuader de participer aux réunions collectives en ligne ou hors ligne. Il retrouvera certainement de l’allant.

Communiquer avec ses pairs, reprendre contact avec d’anciennes relations liées par une estime mutuelle, accepter une mise en relation et faire réellement connaissance… nombreuses sont les occasions qui nous éloignent de l’isolement, nous stimulent et favorisent les collaborations. Un point de vigilance tout de même : tout travail mérite salaire… donc posons-nous la question de ce que nous pouvons donner gracieusement, spontanément et avec plaisir et de ce qui appartient à notre champ d’activité commerciale. Tout comme l’inverse, réseauter avec l’objectif de faire fructifier ses affaires nous pousse à adopter les comportements du commercial inadaptés au networking. Quand nous réseautons, nous n’avons rien à vendre et c’est parce que nous n’avons rien à vendre que des opportunités s’offrent plus facilement à nous.

Avec une communication multicanale

Nous sommes submergés par les propositions en visioconférence, idéales pour faire connaissance et fatigantes pour la rétine quand elles se succèdent. Voici deux conseils pour optimiser ses sessions virtuelles collectives : prenons des notes pour reposer nos yeux et profitons largement de l’option « chat » qui stimulera notre attention et enrichira les interactions. Et si nous pensions aussi plus souvent à prendre notre téléphone pour tout simplement dialoguer avec nos contacts professionnels. Certains, plus disponibles car moins sollicités en télétravail, apprécieront une pause verbale et paraverbale plus conviviale qu’un écran d’ordinateur. Nous pouvons aussi transférer nos coupures ou réunions dans une marche à deux ou trois pour évacuer la fatigue, stimuler la réflexion et les synergies. Enfin, recevoir un courrier autre qu’une relance ou un avis d’échange ou encore une proposition commerciale, fait son effet.

Bienheureux les audacieux avertis qui réseautent !

Catherine Sarnow

(1) https://www.economie.gouv.fr/cedef/conjoncture-economique

Mot clés :

A propos de l'auteur

L'auteur n'a pas encore renseigné d'informations sur lui

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.