X
06 20 51 69 20 contact@actifreso.fr

Dernières actualités

Communiquer et réseauter : indissociables !

développer son réseauCommuniquer et réseauter sont deux actions indissociables. Bien réseauter, c’est aussi savoir bien communiquer. Communiquer efficacement dans le cadre d’une action de réseautage, c’est transmettre une information claire, singulière et pertinente à son interlocuteur pour qu’il puisse la mémoriser et engager le dialogue. La meilleure manière d’y parvenir est de s’entraîner régulièrement avec appétence, comme le fait un sportif.

 

Je prépare ma communication

Tout d’abord, travaillons la base de notre fameux « pitch réseau », celui que nous adapterons aux contextes et interlocuteurs pour véhiculer une présentation claire, cohérente, concise et attractive. Qui suis-je ? Que fais-je avec plaisir ? Quelles est un actualité du moment que je peux partager à mon audience ?

Ensuite, veillons à tester régulièrement le contenu de notre message auprès de notre entourage comme si nous menions une enquête qualitative chère aux marqueteurs. Les commentaires les plus justes émaneront d’un échantillonnage de personnes qui ne nous connaît pas. L’astuce consiste donc à interroger les contacts de nos contacts. Nous pouvons aussi poser la question à plusieurs personnes après un tour de table professionnel.

Je construis mon message avec l’écoute active

Après avoir constaté que son message est clair et facilement mémorisable, comment savoir s’il est réellement pertinent pour notre interlocuteur ? Comment l’adapter ? Tout simplement en l’écoutant et, idéalement, en ayant préparé son entretien en amont. Ecouter et questionner nos interlocuteurs et reformuler nous permet de faire connaissance et surtout d’identifier leurs besoins et leurs centres d’intérêt. L’écoute active est au centre du dispositif de communication et d’échange si nous voulons éviter le dialogue de sourds et couper court à notre conversation. Savoir que tout a été dit sans que personne n’écoute n’a pas grand intérêt…sauf peut-être de se faire plaisir 🙂

Je stimule positivement mon corps et ma voix

Pensons à travailler aussi notre communication non verbale qui peut parfois trahir un frein, une hésitation ou un agacement rapidement perçu. Et rappelons-nous qu’elle contribue à hauteur de 90% dans le jugement de l’autre. Un manque de contact visuel, une absence de sourire ou le fait de gigoter font partie des erreurs de langage corporel les plus courantes. Il est impossible pour un individu de maîtriser sa voix et l’ensemble de ses gestes s’il cherche à avoir une personnalité autre que la sienne. L’auditeur s’attend à une communication et un partage d’idées, et non à un spectacle dans lequel l’émetteur émet des paroles enivrantes avec des phrases ampoulées. Restons nous-même tout en nous concentrant sur ce qui nous anime, nous enthousiasme pour libérer une parole positive et engageante.  

Observer les réactions et ajuster

Dernière astuce et non des moindres, observons et mesurons l’état de réceptivité de nos interlocuteurs. Est-ce le bon moment ? Est-il ou sont-ils disposés à m’écouter ? Si nous prenons le temps d’observer, certains signes ne trompent pas et nous permettent d’éviter d’essuyer un refus voire de gagner du temps. Je me souviens d’une professionnelle dans une soirée networking très enthousiaste et extravertie. A la sortie de la conférence, elle s’est dirigée vers un groupe de personnes en pleine discussion qui n’avait pas envie de la rompre. Son manque d’observation l’a conduite à interrompre les discussions et à imposer son pitch. Résultat : un silence pesant et une dispersion du groupe qui s’est reformé un peu plus loin.

Parfois, si malgré toutes ces précautions, l’envie n’est pas au rendez-vous, rappelons-nous que nous ne pouvons pas plaire à tout le monde.

Catherine Sarnow

Mot clés :

A propos de l'auteur

L'auteur n'a pas encore renseigné d'informations sur lui

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.