X
06 20 51 69 20 contact@actifreso.fr

Dernières actualités

Réseauter : quésaco ?

Réseauter est une pratique de plus en plus connue tant elle a su montrer ses bénéfices et son utilité. Pourtant, nombreuses sont les personnes qui ne comprennent pas réellement ce terme ou travestissent sa signification et ses règles d’usage. Nous vous proposons de clarifier la définition du networking et ses principes pour éviter de faire des amalgames ou de s’essouffler avec des actions inadaptées.

 

Les définitions du réseautage

Le networking ou réseautage possède de nombreuses définitions en fonction de notre expérience et de nos lectures. D’après le dictionnaire Le Robert, réseauter c’est « développer son réseau de relations, notamment à des fins professionnelles. ». Pour la version en ligne du Larousse, réseauter signifie « créer un réseau de contacts sociaux et professionnels notamment par le moyen d’internet ». Sur Wiktionary, c’est « se construire un réseau, utiliser le réseau de ses connaissances pour atteindre ses objectifs. Créer des relations amicales sur un réseau social et ainsi former un groupe d’amis. ».

Aujourd’hui, quand nous parlons de réseau, nous pensons aux réseaux sociaux en premier lieu et rarement à la huitième définition de mon Larousse : « ensemble de personnes qui sont en liaison, qui travaillent ensemble.».

Pour Devora Zack, consultante, coach américaine en leadership, il s’agit d’établir et d’entretenir des relations qui permettent aux personnes concernées d’obtenir des résultats favorables. Quant à Mark Lahore, co-gérant du Salon des micro-entreprises, il mentionne la somme des individus que l’on peut connaître ou croiser durant sa vie professionnelle ou personnelle. Il existe aussi de nombreux articles sur les bonnes pratiques d’utilisation de son réseau ou celles à éviter, sans préciser la nature et les spécificités du réseautage.

 

Mais alors, réseauter, quésaco ?

Réseauter, c’est l’art de nouer de nouvelles relations et de les entretenir pour s’aider mutuellement.
Quelles que soient les définitions que nous trouverons, elles convergent toutes vers deux idées importantes : réseauter c’est une affaire de communication et d’affinités relationnelles pour le plus grand plaisir et bénéfice de ceux qui s’y emploient pleinement et régulièrement.

Le mot « réseauter » est un néologisme québécois créé pour traduire le verbe « to network » tout comme le mot « réseautage » qui vient du terme anglais « networking ». Selon Lise Cardinal, conférencière, consultante canadienne en réseautage d’affaires, faire du réseautage, c’est construire un pont entre des besoins et des ressources en utilisant les énergies humaines en place. Les membres de notre réseau relationnel deviennent des ressources ou des demandeurs selon le contexte (information, conseil ou recommandation).

 

Les principes du réseautage

Nous ne pouvons pas expliquer ce qu’est le réseautage sans parler des principes à respecter. C’est une pratique pouvant être intégrée dans notre quotidien à condition de suivre 4 points clés pour réseauter efficacement dans un cadre professionnel.

 

  1. Tisser de vrais liens d’entraide

L’objectif du réseautage n’est pas de collectionner des contacts en vue d’en faire de potentiels clients mais bel et bien de tisser de véritables liens d’entraide qui dureront dans le temps. Nous devons prendre le temps de faire connaissance pour ensuite choisir les membres de notre réseau relationnel qui nous correspondent car c’est ainsi que nous pourrons les aider et vice versa. Le réseautage est une pratique qui tend à équilibrer écoute et prise de parole, aider et être aider par pas forcément par les mêmes personnes à courte échéance. C’est en cultivant son réseau relationnel qu’il perdurera dans le temps.

 

  1. Être authentique

Pour être des réseauteurs appréciés, soyons honnêtes et authentiques. Nos discours, notre posture et nos actions sont transparents et cohérents avec notre personnalité et nos objectifs. Rien ne sert de se faire passer pour une autre personne ou de faire semblant avec un potentiel membre de notre réseau. Quant à celui qui veut plaire à tout prix, parce que la personne possède un « gros réseau », cela ne fonctionne pas. Elle sentira son empressement, son envie pour ce qu’elle a et non ce qu’elle est… et il perdra certainement en crédibilité. Il sera alors difficile de créer un lien de confiance, essentiel pour réseauter efficacement.

 

  1. Cultiver ses relations

Aller à la rencontre des membres de son réseau est le troisième principe du réseautage. Il ne suffit pas de prendre contact avec des personnes via les réseaux sociaux ou de collectionner des cartes de visite. Il est important de les voir et de leur parler régulièrement pour créer ce lien de confiance. Que ce soit pour faire connaissance ou prendre des nouvelles, réfléchissons à adapter nos messages au contexte et à notre interlocuteur en évitant les discours commerciaux. Ensuite, parlons de nous, sans excès, posons des questions et surtout n’attendons rien d’une première rencontre. Quand nous prenons des nouvelles, faisons-le sincèrement sans passer rapidement à la formulation de notre demande.

 

  1. Diversifier ses actions

Soyons créatifs, osons et adaptons nos discours et nos actions à nos objectifs professionnels et personnels.
 Par exemple, ai-je un réseau suffisamment diversifié pour répondre aux besoins de ses membres ? Il est important de ne pas se cantonner à un même discours, aux mêmes lieux de rencontre et aux mêmes typologies de personnes. Le confort, c’est agréable mais en sortir de temps en temps, c’est enrichissant…

Notre approche peut-être en face à face, sur les réseaux sociaux, via un sms, un courriel, par le biais d’une connaissance, lors d’un évènement réseau ou tout simplement à l’occasion d’une rencontre impromptue.

 

Que pensez-vous de ces principes ? Les appliquez-vous ? En avez-vous d’autres à partager ?

 

Catherine Sarnow et Mélanie Wicart-Zen

Mot clés :

A propos de l'auteur

L'auteur n'a pas encore renseigné d'informations sur lui

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *