X
06 20 51 69 20 contact@actifreso.fr

Dernières actualités

Klubnest, un réseau d’affaires qui stimule les neurones

Qui est Florian Bonhoure ?

Originaire de Mazamet dans le Tarn, Florian Bonhoure a été diplômé d’un Master Management des assurances en alternance à Toulouse en 2017. Son père et son écosystème métropolitain lui ont transmis le goût et l’envie d’entreprendre. Sa carrière sportive de golfeur l’a hissé jusqu’au championnat de France par équipe il y a 1 an. Il continue de pratiquer ce sport en associant sa passion à la pratique du réseautage au sein du club.

 

Pourquoi avoir créé ce réseau d’affaires en 2019, à la fin de vos études, à Toulouse, alors qu’il en existe déjà beaucoup ?

D’abord, j’ai débuté mes études en alternance dans la fonction de gestionnaire sinistres. J’ai ensuite évolué vers la vente en qualité de gestionnaire négociateur dommages-ouvrage. C’est grâce à cette fonction que j’ai découvert les clubs d’affaires BNI et Protéine mais je n’adhère pas pleinement à leur mode de fonctionnement. Mon père les fréquentait aussi et nous avons souvent partagé nos expériences et points de vue.

Lorsque j’ai eu l’idée de créer un nouveau réseau d’affaires avec un parcours de formation intégré, je l’ai naturellement partagée avec mon père. Il l’a trouvée pertinente tout comme la technopôle de Castres-Mazamet qui m’a aidé à la concrétiser.

 

Quelle est sa spécificité, son mode de fonctionnement ?

C’est le seul club d’affaires local proposant un parcours formation à la gestion d’entreprise certifié Qualiopi (management, RH, communication, marketing, commercial, développement personnel, etc.).

Le parcours s’étale sur 1 an avec 25 heures qui peuvent être prises en charge par un OPCO ou le CPF. Plus précisément, ce sont des formations de 2 heures animées par des intervenants non adhérents et intégrées dans une matinée d’activités du club, déjeuner inclus. Nous l’avons placée entre le petit-déjeuner et les sessions Klubtalks, pour échanger entre membres sur leurs besoins. Vient ensuite le déjeuner pour des conversations plus informelles.

Concernant les autres activités du club, nous proposons :

  • La mise en lumière des adhérents avec des interviews publiées… et des visites de leur entreprise réservées aux membres ;
  • Une application avec l’accès au répertoire des adhérents, au calendrier des événements, présenter son activité en vidéo et la possibilité de partager des informations (messages, images, etc…) ;
  • Pour finir, un partenariat académie des réseaux sociaux, chaque adhèrent peut suivre tous les jours des cours proposés en distanciel, format capsule.

 

Quelles sont les valeurs que vous souhaitez porter avec ce réseau ?

Je souhaite remettre les relations interpersonnelles au cœur du réseau (l’ADN du réseautage) et l’ambition de les faire monter en compétences pour faciliter leurs réussites.

 

Comment fonctionne Klubnest ?

Nous sommes une SAS avec un dirigeant et 3 salariés. Les deux responsables régionales, dont Audrey Godin pour la Nouvelle-Aquitaine, sont les interlocutrices et animatrices des clubs. Une communicante les a rejointes pour promouvoir l’offre et l’activité des réseaux d’affaires. Aujourd’hui, nous comptons 200 adhérents et 10 clubs (Castres, 3 à Toulouse, Albi, Bézier, Narbonne, Agen et 2 à Bordeaux)

Quant au fonctionnement des clubs, nous assurons l’exclusivité sur un métier. Néanmoins, si un entrepreneur propose plusieurs activités, il pourra candidater. Quoi qu’il en soit, les membres sont sollicités pour valider l’intégration d’un nouvel adhérent. Un club démarre à 10 professionnels avec un plafond à 30. Il n’y a pas d’obligation de recommandation mais le processus qui est mis en place permet d’apprendre à se connaître. Cela facilite donc les recommandations et les affaires.

Si le nouveau membre est absent deux fois consécutives, il sera contacté pour assurer sa pérennité au sein du groupe. Il peut lui être conseillé de sortir du réseau s’il est dans l’impossibilité d’assurer la représentation de son activité dans les mois à venir.

 

Comment trouvez-vous vos adhérents ?

Nous les trouvons grâce à l’activité des Directrices Régionales qui sourcent des activités non représentées. Nous nous appuyons également sur la cooptation des adhérents (indépendants, dirigeants de TPE, PME ou cadres dirigeants de grands groupes).

 

Quels sont vos projets pour 2023 et dans les 5 années à venir ?

Pour 2023, l’ouverture de 3 nouveaux clubs par région et l’ouverture d’une nouvelle région.

Dans 5 ans, nous souhaitons compter sur une implantation nationale.

 

Propos recueillis par Véronique Duprey

Mot clés :

A propos de l'auteur

L'auteur n'a pas encore renseigné d'informations sur lui

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.