X
06 20 51 69 20 contact@actifreso.fr

Dernières actualités

Communication interne et réseautage

Lorsque nous parlons de networking ou réseautage, certains pensent spontanément à des évènements ou aux réseaux sociaux, d’autres à leur réseau relationnel ou aux entretiens conseil… Rares sont ceux qui abordent le sujet sous l’angle d’une activité relationnelle au sein de l’entreprise. Réseauter en interne est tout aussi important que de le faire à l’extérieur du/des lieu/x de travail. Or, certains d’entre nous n’y voient qu’un ersatz de la communication interne. Comment les différencier ?

Focus sur la communication interne

La fonction communication interne d’une organisation englobe toutes ses actions et dispositifs éponymes au service de deux objectifs majeurs. Le premier vise à mobiliser les salariés dans leur contribution à l’objectif commun et le second à développer leur sentiment d’appartenance pour renforcer la stabilité de l’activité. Il s’agit donc bien d’informer, de faciliter les interactions entre les salariés, de contribuer à leur bien-être pour entretenir leur motivation et les fidéliser. Aujourd’hui, la fidélisation est devenue un enjeu majeur au sein des entreprises. Ils sont beaucoup plus nombreux à démissionner ou à négocier leur départ pour trouver un confort de vie et de travail qui leur correspondent mieux.

Il s’agit d’une bonne nouvelle pour les salariés. Du côté du patronat, les ressources humaines et la communication interne doivent changer de paradigme. La tendance s’inverse : Il ne s’agit plus de sélectionner dans un vivier de candidats mais de les sourcer et les séduire. Quant aux forces vives internes, des actions de fidélisation se démultiplient quand les candidats se font rares. Un autre événement a également valorisé l’utilité de la communication interne. Notre expérience de télétravail forcé puis apprécié, a pérennisé les communautés virtuelles internes. Les intranets se sont déployés (plateformes, applis) tels que Slack, Teams, Heartbeat ou Steeple avec un dispositif « phygital » pour une communication sans discrimination numérique. Ces outils récents fluidifient la circulation de l’information et créent du lien entre les personnes. Ils facilitent donc le réseautage au sein de la structure.

Le réseautage interne : une activité exclusivement relationnelle

Si j’informe, j’argumente, je ne réseaute pas. Si je facilite le travail de mes collaborateurs et améliore leur environnement, je ne réseaute pas. Si j’organise des événements de teambuilding ou de co-construction, je ne réseaute pas.  A contrario, je fais connaissance et j’entretiens mes relations internes avec pour seul objectif de les rendre mutuellement bénéfiques… dans ce cas, je réseaute. Le réseautage interne  est une activité relationnelle au service de soi-même et de sa communauté qui améliore nos conditions de travail et l’atteinte de nos objectifs professionnels. Il crée des ponts avec notre vie privée et d’autres cercles professionnels externes à l’entreprise car il est socialement omniprésent. Intuitif ou réfléchi, il s’appuie sur des valeurs positives : l’empathie, la bienveillance et la solidarité.

Envisager le networking interne comme une source de contraintes dénature cette activité. Exit l’idée de se faire valoir, de se vendre, de gonfler le torse ! Oubliez aussi ceux qui collectionnent ou manipulent pour influencer et asseoir leur pouvoir. Il y a bien sûr plusieurs manières de réseauter selon nos tempéraments mais le résultat est toujours le même : ressentir cette satisfaction plaisante d’avoir aidé ou d’être aidé(e). Un plaisir réciproque avant tout ! Il se peut que certains soient invités à sortir de leur zone de confort relationnelle. Tout est une question de dosage et de constance avec, au bout, la récompense d’être reconnu(e) et estimé(e). Quel plaisir d’être salué(e) ou sollicité(e) pour une conversation informelle ou un déjeuner à plusieurs. Besoin d’une pause en télétravail, qui j’appelle en visioconférence pour me changer les idées et en partager ? Le réseauteur interne saisit aussi les occasions de détente, essentielles à son hygiène mentale.

Un levier de fidélisation et d’efficience

DRH, RRH, responsable de la communication interne, tous les indicateurs sont au vert pour faciliter le réseautage interne. Il vous aidera dans vos missions et participera grandement à l’atteinte de l’objectif commun, cette fameuse vision associée à la raison d’être et mission de l’entreprise. Les liens solides entre collègues peuvent améliorer le confort de travail et la productivité. Concrètement, exprimer une difficulté managériale avec ses pairs déclenche souvent le partage d’expériences similaires avec ses solutions, à recontextualiser, bien sûr ! Autre exemple, travailler ponctuellement avec une personne, avec qui nous avons pris le temps de faire connaissance (ses missions, ce qu’elle aime ou n’aime pas faire), facilite l’acceptation et réduit potentiellement le temps de travail. Elle sera plus disposée à donner un coup de main ou à collaborer dans un projet inter services.

En élargissant et en cultivant le cercle interne de leurs connaissances, les salariés gagnent en visibilité. Les autres pensent plus facilement à eux pour travailler sur un projet transverse, remplacer ou valoriser un savoir-faire. De facto, la mobilité interne est facilitée, les besoins en compétences sont plus facilement identifiés et les synergies émergent spontanément. Ce terreau relationnel riche alimente une GPEC plus en phase avec les besoins de la direction et ceux des salariés « intrapreneurs »… Autre point important, un réseautage interne efficace entretien un écosystème relationnel plus adulte et plus adapté aux attendus sociétaux de l’entreprise.

Catherine Sarnow

Mot clés :

A propos de l'auteur

L'auteur n'a pas encore renseigné d'informations sur lui

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.