X
06 20 51 69 20 contact@actifreso.fr

Dernières actualités

Le réseautage et les 25 – 35 ans

Réseauter est une pratique propre à chacun mais nous remarquons tout de même certaines similitudes en fonction de l’âge et des typologies de personnes. Voici une présentation de la génération des 25 – 35 ans, plus précisément de leur vision du réseautage et des moyens qu’ils utilisent.

 

Si l’on devait définir le profil des 25-35 ans en un seul mot, le plus adapté serait : « décomplexés ». Cette génération a été éduquée avec internet, elle sait se mettre en scène et interagir en ligne. Sereine à l’idée de demander de l’aide virtuelle, elle l’est moins lorsqu’il s’agit d’utiliser son réseau relationnel physique. Cela s’explique par une certaine appréhension, une crainte de déranger, ou alors par un manque de savoir-faire dans la sphère professionnelle. Pourtant, faire appel à son réseau est une pratique naturelle dans leur vie de tous les jours.

 

Les réseaux sociaux

Le networking virtuel sur les réseaux sociaux représente leur terrain de chasse. Habituées aux codes, règles et algorithmes d’internet, ces personnes construisent et déploient facilement leur réseau virtuel. La plupart du temps, elles préfèrent prendre leur téléphone pour envoyer des messages écrits au simple appel téléphonique qu’ils trouvent stressants (absence de recul, peur de se tromper).

Les médias sociaux ont tous leur rôle dans la construction du profil de networkeur de cette génération. Instagram aide sur la confiance en soi pour apprendre à se mettre en valeur, TikTok les aident à se mettre en scène et c’est sur Twitter qu’ils affutent leurs discours et leurs arguments.

Nombreuses sont les personnes préférant un premier contact virtuel pour ensuite s’engager dans une rencontre réelle. Que cela soit pour le réseau professionnel ou personnel, les réseaux sociaux les ont beaucoup aidés à rompre des freins et supprimer des barrières qu’ils avaient. Cette génération sollicite son réseau pour une demande d’emploi, un coup de main ou simplement pour une question. L’approche est plutôt directe et chacun va à l’essentiel tout en restant évidement polis et respectueux pour la majorité.

Les réseaux sociaux sont l’endroit idéal pour entretenir leur réseau. Cela peut passer par une publication, une story, un commentaire ou un message privé. Il est plus simple, plus confortable et plus rapide de prendre régulièrement des nouvelles par ce biais plutôt que d’appeler directement. Ils ont du temps pour répondre ou réfléchir à leur réponse sans être directement exposés physiquement à la spontanéité émotionnelle.

 

Les évènements

Le réseautage est également présent lors des évènements ou soirées pour les 25 – 35 ans. Bien que la carte de visite ne soit pas leur meilleure amie, leur téléphone l’est bel et bien car toujours à proximité. Pratique pour noter des informations, un numéro de téléphone ou ajouter quelqu’un sur leurs réseaux virtuels en temps réel. Les rencontres IRL (In Real Life) font parties intégrantes de la vie de cette génération adepte des sorties et des liens sociaux. Elle n’a pas peur d’aller vers l’inconnu, de questionner, d’écouter et d’échanger. Cette génération est même régulièrement à la recherche de nouvelles personnes pour enrichir son quotidien, ou du moins, le temps de l’évènement.

La démarche dépend de l’évènement et du tempérament de la personne. Pourtant, la finalité sera pratiquement tout le temps similaire : si le « feeling » est passé, les personnes vont s’inviter sur les réseaux sociaux. Une relation entre virtuel et réel pourra alors se créer et c’est ce que cherche les 25 – 35 ans. Dans la vie active depuis quelques années, ils ont besoin de ces liens qui les font grandir sans avoir l’obligation de les entretenir constamment. Cette génération aime sa liberté et n’est pas adepte des contraintes, voire parfois les rejettent. Il est donc logique qu’elle cherche une relation agréable, sincère mais pas trop prenante non plus.

 

L’environnement professionnel

Enfin, n’oublions pas que le networking se pratique également dans la sphère professionnelle, même pour les 25 – 35 ans. Les anciens élèves, les anciens professeurs, les anciens collègues et patrons viennent s’ajouter à l’environnement de travail.

Les groupes d’étudiants ou les soirées avec les anciennes promotions sont également une source de réseautage professionnel. Outre le fait de se remémorer des souvenirs, de prendre des nouvelles et de renouer des liens, c’est également un bon moyen d’offrir ou d’obtenir de nouvelles opportunités de carrière ou d’affaires.

Réseauter en interne dans une entreprise est en réalité la même chose pour chacun d’entre nous, qu’importe l’âge que nous avons. L’important réside dans le respect des principes fondamentaux du réseautage et surtout d’être soi-même pour créer et cultiver ce lien de confiance qui pérennise la relation.

 

Mélanie Wicart-Zen

Mot clés :

A propos de l'auteur

L'auteur n'a pas encore renseigné d'informations sur lui

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.