X
06 20 51 69 20 contact@actifreso.fr

Dernières actualités

Hypersensible, puis-je réseauter ?

Par définition, l’hypersensibilité est un trait de caractère qui se manifeste par une forte sensibilité au monde qui nous entoure. Ce sujet est de plus en plus traité dans les médias dans le but de la faire connaître et de dédramatiser le sujet. Certains pensent qu’il est impossible de concilier hypersensibilité et réseautage professionnel. Nous avons investigué afin de mieux accompagner ou former les professionnels concernés.

L’hypersensibilité, de quoi parle-t-on ?  

Tout d’abord, l’hypersensibilité n’est pas considérée comme une maladie. Il s’agit d’une réaction de notre cerveau face à un évènement passé durant notre enfance ou durant la période intra-utérine. Elle se manifeste dès le plus jeune âge et nous accompagne tout au long de notre vie.

Être hypersensible, c’est vivre les choses de manière beaucoup plus intense que la plupart des gens. Egalement, c’est être fortement affecté par les émotions de notre entourage, qu’il soit proche ou lointain. En globalité, les personnes ayant ce trait de caractère sont douces, raffinées avec un attrait pour les domaines créatifs. Elles ont tendance à analyser les moindres détails pour mieux comprendre la situation.

En France, une personne sur trois est considérée comme hypersensible, soit 30% de la population, selon le docteur Jimmy Mohamed.

Les différentes typologies d’hypersensibilité
L’hypersensibilité émotionnelle

Cet aspect de l’hypersensibilité est le fait de réagir et de vivre chaque émotion de manière intense. C’est à dire que chaque évènement est vécu au travers des émotions et des ressentis de la personne sans pouvoir les gérer. Cela traduit une forte émotivité et une grande expressivité. Les personnes hypersensibles émotionnellement ont tendance à être anxieuses ou à développer des comportements excessifs pour fuir le trop plein d’émotions. Cela peut passer par des crises d’angoisse, la dépression ou des comportements compulsifs avec la drogue, l’alcool ou le sexe.

Les facteurs déclencheurs sont spécifiques à chaque personne. Cependant, certains dénominateurs communs sont à prendre en compte. La critique, la trahison ou un comportement agressif peuvent devenir des éléments déclencheurs et créer un sentiment de mal-être chez un hypersensible. Ces personnes sont de très bons amis et un véritable soutien pour leurs proches. Elles sont à l’écoute, bienveillantes et attentives.

L’hypersensibilité sensorielle

L’hypersensibilité sensorielle est le fait d’être dérangé ou dégouté par certains stimulus spécifiques comme les sons, le toucher, les odeurs ou la lumière. Ces personnes ressentent différents degrés de gêne. En effet, elles ont des réactions anxieuses, s’énervent ou s’éloignent des nuisances. Cette hypersensibilité peut aller d’un sentiment d’inconfort que la personne arrivera à gérer jusqu’à un isolement total pour éviter de se retrouver dans ces situations.

Selon son degré de gêne, la personne souffrira d’hyperacousie (intolérance), de misophonie (aversion) ou de phonophobie (peur). Pour les odeurs, ce sera l’hyperosmie et pour la lumière la photophobie.

L’hypersensibilité à retardement

Cette hypersensibilité, comme son nom l’indique, concerne des réactions émotionnelles liées à des évènements passés. L’hypersensible va ressentir les mêmes sensations et replongera automatiquement dans les réactions liées à cette expérience passée.

Hypersensibilité et introversion, quelles différences ?

Bien que similaires sur certains points, l’hypersensibilité et l’introversion sont deux caractéristiques bien distinctes. D’après le psychologue Hans Jürgen Eysenck, l’introversion possède un aspect génétique, c’est-à-dire un facteur biologique créant ce trait de personnalité. Le cerveau d’un introverti ne reçoit pas suffisamment de dopamine lorsqu’il est actif socialement. Il possède un seuil social, une limite, qui lorsqu’elle est atteinte, lui fait ressentir une forte fatigue. De plus, cette limite est également présente lors d’évènements sociaux, comme des fêtes par exemple. Lorsque le seuil est atteint, l’introverti cesse de s’amuser et commence à se sentir angoissé. Il ressent le besoin de retrouver du calme et d’être seul.

Il existe quatre types d’introversion :

– Anxieuse qui s’associe à des problèmes de stress et d’anxiété.

– Sociale qui consiste à éviter certains contextes sociaux généralement à cause d’une insécurité personnelle.

– Imaginaire qui regroupe les personnes rêveuses et très introspectives.

– Réservée qui concerne les personnes avec des profils froids, distants et analytiques.

Une personne hypersensible peut être introvertie ou extravertie. En France, environ 70 % des hypersensibles sont introvertis pour 30 % d’extravertis selon la psychologue Elaine Aron.

L’hypersensibilité et les relations professionnelles

Les relations interpersonnelles peuvent être difficiles pour un hypersensible. En effet, le monde du travail éprouve voire fatigue ces personnes . Être constamment dans une démarche analytique associée à des émotions difficiles à gérer, affecte les relations interpersonnelles. Ainsi, les relations sont forcément impactées par l’hypersensibilité. Grâce à une communication régulière et bienveillante au sein de l’entreprise, il est possible de bien la gérer. Si l’environnement relationnel est sain, ces personnes se concentreront mieux sans avoir besoin de réprimer leurs émotions.

De plus, les hypersensibles ont besoin de se sentir considérés et de pouvoir communiquer en toute simplicité. Travailler dans un environnement calme, exempte de nuisances (sonores, olfactives ou visuelles), est un indispensable afin de pouvoir rester concentré sans risquer de déclencher de l’anxiété ou le mal-être. Egalement, les professionnels conseillent à ces personnes d’apprendre à parler de leur hypersensibilité mais également d’apprendre à dire « non ». Ainsi, elle gagneront en confiance et sauront qu’il est possible d’être en désaccord avec quelqu’un. Plus à l’aise, elles gagneront en assurance. Enfin, avoir de vraies conversations en restant toujours bienveillant et veiller à ne pas être agressif sont de bonnes démarches pour rassurer et instaurer un climat de confiance. Des liens professionnels forts perdureront dans le temps.

Comment réseauter avec son hypersensibilité ?

L’hypersensibilité impactant les liens professionnels, nous pouvons nous demander s’il est possible de réseauter avec ce trait de caractère. La réponse est affirmative. Une personne hypersensible est tout autant capable de réseauter qu’une autre. Il est tout de même important de rappeler que le networking est adaptable à chaque personnalité puisque c’est une pratique authentique en accord avec soi et son tempérament.

Quelques conseils

Tout d’abord, l’hypersensibilité peut devenir une force. Pouvoir ressentir les choses si intensément démontre une forte implication et une profondeur d’analyse que d’autres n’ont pas. L’organisation est le meilleur moyen de ne pas se sentir surchargé. Cela soulage l’hypersensible et limite les risques d’angoisse liés à la rencontre de (nouvelles) personnes. Prendre des notes, avoir un agenda à jour et espacer les rendez-vous est une première étape.

Ensuite, si un hypersensible souhaite intégrer un réseau professionnel, nous lui conseillons de se renseigner sur ses membres. Cela le rassurera et lui permettra d’être sûr de partager les mêmes valeurs que les autres membres.  De plus, il est indispensable pour une personne hypersensible de bien s’écouter et de ne pas se forcer. Elle sortira de sa zone de confort à son rythme pour ne pas se retrouver dans des situations néfastes pour elle et aggraver son hypersensibilité.

Enfin, durant les évènements professionnels, l’hypersensible peut vite se sentir dépassé par le bruit et le nombre de participants. Nous lui conseillons de privilégier de petits regroupements et des échanges en petits comités. Enfin, dernier conseil : communiquer régulièrement son ressenti, ses opinions, des informations factuelles avec assertivité et positivité 😀

En conclusion, l’hypersensibilité peut être un frein pour le networking et les relations interpersonnelles. Concilier les deux fonctionnent si l’hypersensible adapte son réseautage à son tempérament et améliore sa communication interpersonnelle. Nous vous invitons à lire notre article « apprendre à réseauter efficacement » pour que cette activité n’est plus aucun secret pour vous.

Mélanie Wicart-Zen

Sources :

https://www.europe1.fr/sante/comment-savoir-si-lon-est-hypersensible-4033599

https://sante.journaldesfemmes.fr/fiches-sante-du-quotidien/2593286-hypersensibilite-definition-caracteristiques-symptomes-test-traitement/

https://e-psychiatrie.fr/situations-ou-appeler-a-laide/hypersensibilite-hyperemotivite/

https://nospensees.fr/differences-entre-personnes-introverties-et-hypersensibles/

https://www.leshypersensibles.com/hypersensibilite-introverti-extraverti/

https://www.psychologue.net/articles/lhypersensibilite

 

 

 

 

Mot clés :

A propos de l'auteur

L'auteur n'a pas encore renseigné d'informations sur lui

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.